rainettebandeau.jpg

Le compte-rendu de l'enquête Hirondelle 2007

Le groupe Ille-et-Vilaine de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO35) a poursuivi en 2007 l’enquête sur la nidification des hirondelles et des martinets dans le département, menée chaque année depuis 2003. Cette enquête consiste en un recensement des nids d’hirondelles rustiques (hirundo rustica), d’hirondelles de fenêtre (delichon urbica) et de martinets noirs (apus apus). L’identification aisée de ces espèces permet à un grand nombre d’observateurs de participer à l’enquête. Cette année, 52 observateurs nous ont envoyé leurs observations dont quelques nouveaux.

Les nids de martinet noir sont difficiles à localiser car il faut voir l’oiseau entrer dans la cavité où il niche. Ces cavités sont toujours très hautes et souvent peu visibles. En 2007, 8 observateurs ont recensés 24 nids répartis dans 6 communes.

L’hirondelle rustique aime nicher à l’intérieur des bâtiments où elle construit un nid en terre souvent accroché à une poutre ou un clou. Cette année, 39 observateurs ont recensé 256 nids d’hirondelles rustiques répartis dans 26 communes d’Ille-et-Vilaine. Sur ces 256 nids, 140 étaient occupés et 116 non occupés.
Certains nids, naturels comme artificiels ont été occupés par des moineaux (passer domesticus) qui utilisent les nids d’hirondelle comme des cavités où construire leurs propre nids.
Il semble que l’arrivée des hirondelles se soit échelonnée entre le 21 mars et le 25 mai. Leur départ s’est produit entre 14 juillet et le 25 septembre.

L’hirondelle de fenêtre niche en colonies sur les façades des maisons de bourg. En 2007, 28 observateurs ont recensé 552 nids dans 21 communes du département. Parmi ces nombreux nids, 425 ont été occupés, 203 ont été non occupés. Les 127 nids restants n’ont pas été assez longtemps observés pour savoir s’ils étaient occupés ou non.
Cette année, un important recensement a été effectué sur la ville de Vitré par l’association Vitré Tuvalu. Cet inventaire a permis de recensé 75 nids sur la ville. Les observateurs ont pris soin de photographier tous les nids comptabilisés ce qui permettra dans le temps de suivre précisément l’évolution des nids et prendre connaissance d’éventuelles destructions également.

Les nids peuvent être colonisés par des moineaux domestiques (passer domesticus) qui ne trouvent plus sur les bâtiments de cavités propices à leur nidification.
L’hirondelle de fenêtre privilégie les habitations, les commerces et les bâtiments publiques des bourgs pour y construire ses nids. On peut trouver des nids d’hirondelles sur des bâtiments (maisons ou collectifs) récents mais ils y sont plus souvent détruits qu’ailleurs. Toutefois, les destructions de nids sont de moins en moins observées.
Il est possible que la sensibilisation faite depuis plusieurs années porte ses fruits.

Je n’ai pas précisé le nombre de nichées dans cette synthèse car de nombreux observateurs ont noté le nombre de nichées totales à la place du nombre de nichées par nids, chiffre fort utile.

Cette année, la fiche d’observation va connaître quelques modifications. Merci de prendre cette nouvelle fiche pour réaliser votre inventaire 2008. En faisant le recensement dans plusieurs bourgs de communes, je me suis aperçu qu’en portant un gilet avec le logo de la LPO, les passants osent plus facilement poser des questions sur ce que nous faisons le nez en l’air, sensibiliser le public est un des objectifs de l’action !!!

Si vous prenez connaissance de travaux sur des bâtiments abritant des hirondelles, n’hésitez pas à prendre des photos avant ces travaux et de nous les envoyer en expliquant les changements futurs. Nous pourrons alors prendre contact avec les propriétaires de ces bâtiments afin de les sensibiliser à la protection de ces oiseaux et peut-être de les motiver à installer des nichoirs.

Nous remercions tous les observateurs d’hirondelles qui nous permettent de réaliser cette enquête. Il est important d’envoyer vos observations chaque année à la LPO. Merci à ceux qui joignent courriers ou photos à leurs observations, ce sont souvent de précieux témoignages. Il est malheureusement impossible de répondre à tout le monde.

pour la LPO35, Hélène Louazon

Enquêtes hirondelles: 2004 - 2005 - 2006 - 2007