rieusebandeau.jpg

En hiver

Nourrir les oiseaux en hiver ?

En hiver, les oiseaux consacrent la quasi-totalité de la journée à rechercher de la nourriture, notamment pour résister au froid. Une tâche difficile, freinée par la température elle-même, la raréfaction des insectes et des graines, et l'apparition de la neige et du verglas qui masquent les ressources alimentaires. Les jours étant également plus courts, les oiseaux ont alors moins de temps pour trouver leur ration quotidienne.

En hiver, l'homme peut rendre la vie des oiseaux plus douce en donnant un petit coup de pouce à la nature. Mangeoires et distributeurs d'eau peuvent facilement être installés dans les jardins comme sur les balcons. Mais attention, toute nourriture n'est pas bonne à donner aux oiseaux et contrairement aux idées reçues, certains aliments comme le riz cru peuvent être dangereux.
De son côté l'oiseau trouve des techniques différentes de résistances, en jouant notamment sur la thermorégulation. Les oiseaux peuvent également se rassembler pour mieux résister au froid, ou encore mettre en action des stratégies citadines de rassemblement, notamment sur les bouches de métro.
Les lignes qui suivent vous permettront d'appréhender en quelques pages l'univers des oiseaux en hiver, et vous donneront également des informations sur la façon dont l'homme peut les aider à traverser sans trop de dommages, cette saison difficile. Mais il est à rappeler et à souligner qu'en aucun cas les mangeoires et les refuges ne doivent se substituer à la nature, juste lui donner un coup de pouce.

 

La raréfaction de la nourriture:

 

Quatre bonnes raisons d’aider les oiseaux en hiver :

  • L’hiver peut être une période critique pour les oiseaux, une saison où certaines espèces sont le plus susceptibles de mourir de faim, ceci pour plusieurs raisons : avec le froid, les oiseaux ont besoin de plus de nourriture pour conserver leur température et rester en vie. Le plumage, pourtant bon isolant, n’empêche pas les déperditions de chaleur, d’où la nécessité d’emmagasiner un maximum de calories ;
  • L’hiver avançant, il y a moins de nourriture disponible. A l’inverse du printemps et de l’été où les proies et les plantes abondent, en hiver les larves d’insectes, les graines et les baies diminuent, jusqu’à devenir rares ;
  • La recherche de nourriture est aussi plus difficile avec la présence de neige, de gelée et de glace. Même s’ils parviennent à trouver des aliments en grattant la neige, en soulevant les feuilles et les écorces, le temps et les efforts fournis font perdre une énergie précieuse ;
  • Les jours sont moitié moins longs qu’en été, ce qui leur laisse peu de temps dans la quête de nourriture.

Pourquoi les nourrir ?

 

On pourrait opposer à ce raisonnement plusieurs points :

  • Les oiseaux se préparent à l’automne en muant et en laissant pousser toute une gamme de plumes neuves pour se garder au chaud. Pourtant, ni le bec ni les pattes ne sont isolées ;
  • Certaines espèces se rassemblent la nuit en dortoir. Le nombre leur assure sécurité, chaleur et informations sur les secteurs riches en nourriture. C’est le cas pour les étourneaux et les bergeronnettes ;
  • D’autres oiseaux sont prévoyants, comme le geai des chênes ou la mésange charbonnière qui emmagasinent à la belle saison des provisions pour l’hiver ;
  • Enfin, la plupart migrent dans le sud de l’Europe et/ou en Afrique.

Cependant, tous les oiseaux ne migrent pas, et pour ceux qui restent, l’hiver - avec ou sans vague de froid - est l’époque la plus meurtrière. Pourtant, pendant cette saison, les oiseaux craignent moins le froid que la faim, car ils ont besoin de davantage de nourriture pour affronter de basses températures.
Les oiseaux qui choisissent de passer l’hiver dans nos contrées sont alors confrontés à un cercle vicieux : ils ont besoin de plus de nourriture, mais cette dernière se fait rare non seulement en terme de quantité, mais aussi en terme d’accessibilité. Une situation qui peut dans certains cas conduire la mésange à perdre en une seule nuit jusqu’à 10 % de son poids !

 

Chaque hiver, nourrissez les oiseaux de votre jardin avec des graines LPO bio locales!

 

Chaque hiver, la LPO Ille-et-Vilaine met en place une opération de vente directe de graines de tournesol « biologiques » produites localement.

Nous proposons les conditionnements suivants: 5€ les 2Kg - 10€ les 5Kg - 25€ les 15Kg - 90€ les 60Kg.(Tarifs dégressifs pour les grosses quantités).

Vous pouvez les réserver en précisant les quantités souhaitées en nous adressant un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou nous appeler au 02.99.27.21.13 (répondeur). La livraison a lieu au siège de la LPO durant les permanences, les Mercredi et le Vendredi de 12h15 à 13h45 sur réservation.

 

En achetant vos graines  de la LPO, vous soutiendrez nos activités de protection de la nature.

 

LPO Ille et Vilaine - Maison de quartier de la Bellangerais - 5, rue du Morbihan - 35700  RENNES
Tel: 02.99.27.21.13 - E.mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.