rainettebandeau.jpg

Victoire en faveur des oies sauvages

Emile Barbelette

Prenant le prétexte de « dégâts » aux cultures dans les pays nordiques, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a voulu, sur ordre du Président de la République, autoriser la chasse de 3 espèces d’oies grises (Oie cendrée, rieuse et des moissons) tout au long du mois de février. 

Saisi en urgence par la LPO, le Conseil d’Etat vient à nouveau de suspendre la chasse aux oies jusqu’à la fin février. Le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire avait obéi au Président de la République en signant un arrêté le 30 janvier 2019 permettant la chasse aux oies jusqu’à la fin du mois de février. C’était sans compter sur la vigilance de la LPO qui se voit obligée de rappeler année après année aux gouvernements successifs qu’on ne doit pas chasser les oiseaux migrateurs de retour sur leurs lieux de nidification.