echassebandeau.jpg

Communiqué

La Ligue pour la protection des oiseaux d'Ille-et-Vilaine s’inquiète à plusieurs titres de l’opération en cours sur le territoire de la commune de Notre-Dame-des-Landes.

 

La LPO 35 regrette amèrement que la concertation ait été abandonnée à l’initiative de l’État et s’inquiète du double discours qui prétendrait vouloir relancer un dialogue tout en détruisant toute altérité.

 

La LPO 35 s’indigne et s’inquiète des violences exercées contre des militant·e·s de tout âge et contre des journalistes et, une fois de plus, de la communication officielle visant à taire cette réalité, fait préoccupant pour la qualité du débat démocratique.

 

La LPO 35 constate le mépris du pouvoir politique en place pour la biodiversité et les écosystèmes sensibles et celles et ceux qui les défendent.

 

La LPO 35 souhaite en effet rappeler que sans l’action des milliers de militant·e·s aujourd’hui attaqués avec une violence et une détermination considérables, la construction d’un aéroport aurait irrémédiablement détruit un espace naturel riche.

 

En conséquence, la LPO 35 se joint aux associations de protection de l’environnement et appelle à un arrêt de l’opération militaire et à un début de concertation sincère sur l’avenir de cet espace précieux avant qu’il échappe à tout projet nuisible pour la biodiversité.

 

 

La LPO Ille-et-Vilaine

Maison de quartier de la Bellangerais

5 rue du Morbihan - 35700 RENNES
Tel 02 99 27 21 13